Journée de partage HÉLangue 2021

La première Journée de partage HÉLangue s’est tenue à la Haute École Bruxelles-Brabant (HE2B) – Campus ISES, le 17  novembre 2021, de 9h à 16h. L’évènement, à destination des enseignants-chercheurs du Pôle académique Bruxelles, a réuni une cinquantaine de participants.

Cette journée de partage s’est donné deux objectifs : rendre compte des résultats engrangés durant la première année et mettre en place un débat par le biais de tables rondes.

Cofinancée par la Fédération Wallonie-Bruxelles (FRHE) et par le Pôle académique de Bruxelles, la recherche HÉLangue (2020-2022) vise à analyser et à étayer les pratiques langagières écrites des étudiants des hautes écoles.

Vous pouvez (ré)découvrir ci-dessous la Journée de partage HÉLangue 2021 en vidéo et télécharger les exposés.

Mots d’accueil


Mots d’accueil :
– Mme Suna Tekir, Directrice-Présidente de la HE2B
– M. Pierre Smets, Directeur-Président de la Haute École Galilée & Co-Président du Pôle académique de Bruxelles
– Mme Irène-Marie Kalinowska, HE2B
– Mme Caroline Scheepers, Pôle académique de Bruxelles

Conférence plénière 1


« La lecture-écriture en haute école : les représentations des étudiants, des enseignants et des professionnels »
– Marianne Caluwaerts, HE2B
– Stéphanie Delneste, Pôle académique de Bruxelles et HÉ Galilée
– Bachar Malki, HÉ Léonard de Vinci
– Nadine Manne, HÉ EPHEC
– Barbara Pirlot, HÉ Lucia de Brouckère
– Caroline Scheepers, Pôle académique de Bruxelles
– Florie Steyaert, HÉ Francisco Ferrer

Conférence plénière 2


« Les pratiques scripturales des étudiants en haute école »
– Marianne Caluwaerts, HE2B
– Irène-Marie Kalinowska, HE2B
– Nadine Manne, EPHEC
– Barbara Pirlot, HÉ Lucia de Brouckère
– Anne-Sophie Romainville, HÉ Galilée
– Caroline Scheepers, Pôle académique de Bruxelles

Texte de cadrage

Depuis une vingtaine d’années, se multiplient les études consacrées à l’écrit dans l’enseignement supérieur. Or la très grande majorité de ces travaux portent sur l’enseignement universitaire. Les pratiques langagières des étudiants inscrits en haute école sont peu prises en compte. Pourtant, elles présentent des spécificités fortes : elles s’inscrivent dans un cursus à visée professionnalisante, le recrutement estudiantin diffère du public universitaire, les enseignants présentent généralement un profil quelque peu différent, tout comme les métiers visés … Étudiants, formateurs, professionnels et chercheurs sont généralement unanimes pour souligner l’importance que revêtent les pratiques langagières au cours et au terme du cursus académique, toutes filières confondues. En outre, ils s’accordent le plus souvent pour faire état de difficultés plus ou moins accentuées en la matière. Ces pratiques sont souvent différenciées et différenciatrices, mais aussi inégalement partagées sur un plan social, ce qui contrevient à l’idéal de démocratisation de l’enseignement supérieur, au bénéfice d’un phénomène de massification.

En 2019, sous l’impulsion du Pôle académique de Bruxelles, six hautes écoles relevant de réseaux différents ont constitué un consortium dans le but de mener à bien une recherche appliquée  et collaborative poursuivant plusieurs enjeux concomitants. Ces six hautes écoles sont la Haute École Bruxelles-Brabant (qui assume la coordination administrative et financière), la Haute École EPHEC, la Haute École Francisco Ferrer, la Haute École Galilée, la Haute École Léonard de Vinci et la Haute École Lucia de Brouckère.  Notre groupe réunit des chercheurs confirmés et débutants (issus de champs disciplinaires différents), mais aussi des praticiens très chevronnés ou moins. Le consortium bénéficie également de l’expertise venant de partenaires issus des universités et de la promotion sociale : l’Université catholique de Louvain, l’Université Libre de Bruxelles, l’Université Saint-Louis – Bruxelles et l’EPFC. La recherche a débuté en septembre 2020 et s’achèvera en juin 2022. Elle est cofinancée par la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre du FRHE et par le Pôle académique de Bruxelles (qui assume la coordination scientifique).

Comment caractériser et étayer les pratiques langagières écrites des étudiants des hautes écoles en vue de leur professionnalisation ? Telle est la principale question de recherche qui fédère nos travaux. Elle se décline ensuite de la façon suivante. Quelles sont les pratiques langagières écrites sollicitées par la haute école et par le métier visé, en production comme en réception, à l’écrit ? Quelles sont les pratiques langagières empiriques des étudiants, au fil de leur cursus ? Autrement dit, comment s’emparent-ils des tâches langagières prescrites ? Des modes de lecture ou d’écriture homogènes peuvent-ils être mis au jour ? Partant, toutes les pratiques estudiantines se valent-elles eu égard aux attentes académiques et professionnelles ? Dans la négative, comment étayer les pratiques langagières des étudiants par le biais d’un dispositif de recherche-formation ?

Notre recherche ambitionne donc d’élaborer un répertoire des pratiques langagières prescrites et effectives et de mettre au jour les représentations des acteurs concernés (étudiants, formateurs, professionnels), avant de concevoir, d’expérimenter, de décrire, d’analyser, d’évaluer et de réguler un dispositif d’enseignement-apprentissage visant à étayer les pratiques lecturales et scripturales des étudiants. Outre des publications dans le champ scientifique et professionnel, tous les outils créés seront ensuite déposés sur une plateforme numérique et mis à disposition de tous les enseignants-chercheurs du Pôle académique de Bruxelles, en ce compris les hautes écoles, mais également les universités, les écoles supérieures des arts et les établissements de promotion sociale, moyennant les adaptations nécessaires.

La journée de partage du 17 novembre 2021 vise à diffuser les résultats de notre première année de recherche et à échanger avec nos collègues. Ainsi, la matinée sera consacrée à des conférences plénières, tandis que des tables rondes seront organisées l’après-midi. Ces tables rondes permettront de réunir des collègues issus d’institutions différentes, relevant des quatre formes d’enseignement supérieur. En groupes réduits, nous pourrons échanger de façon informelle autour de quelques questions clés qui concernent l’écrit dans l’enseignement supérieur.

Nous espérons vous rencontrer nombreux à cette occasion. L’inscription est gratuite, mais obligatoire.

Le consortium HÉLangue

Composition du consortium
Institution


Chercheur(se)


Titre


Haute École Bruxelles-Brabant (HE2B) Irène-Marie Kalinowska
Marianne Caluwaerts
Dr en Philosophie et Lettres et porteuse devant la FWB
Licenciée agrégée en Sciences de l’Éducation
Nadine Manne Licenciée agrégée en Philologie romane
Florie Steyaert (2020-2021)
Alexandre Sannen (2021-2022)
Dr en Langues et Lettres
Dr en Langues et Lettres
Anne-Sophie Romainville Dr en Langues et Lettres
Bachar Malki Dr en Sciences psychologiques
Barbara Pirlot Dr en Philosophie et Lettres
Pôle académique de Bruxelles Caroline Scheepers
Stéphanie Delneste (2020-2021)
Dr en Langues et Lettres,
Dr en Sciences de l’Éducation et
Coordinatrice scientifique du projet
Doctorante en Langues et Lettres
Université


Expert(e)


Fonction


Philippe Hambye
Dr en Philosophie et Lettres
Pr de Linguistique française
Marie-Christine Pollet
Dr en Philosophie et Lettres
Pr de Linguistique et de Didactique
Directrice du Centre de méthodologie universitaire
Karine Dejean
Dr en Sciences de l’Éducation
Professeure de Psychologie
Coordinatrice du Service d’Orientation et d’Aide à la Réussite
Observatrices Coraline Baligant
Coordinatrice du Service d’Aide à la Réussite
EPFC
Gervaise Picron
Doctorante en Langues et Lettres
Université catholique de Louvain
 

Coordination de la recherche


Suivi financier et administratif Bureau de la Recherche de la
Haute École Bruxelles-Brabant
Sophie Gachot
Oksana Kozlova
Communication avec la FWB
Porteuse du projet
Haute École Bruxelles-Brabant Irène-Marie Kalinowska
Coordination scientifique Pôle académique de Bruxelles Caroline Scheepers
Conseillère scientifique SHS SynHERA Anh Thy Nguyen

 

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter