Étude sur les pratiques langagières en français des étudiants des hautes écoles

La recherche « HÉLangue » (20202022) s’intéresse aux pratiques langagières en français des étudiants des hautes écoles.

L’un des volets de cette recherche consiste à mener une enquête adressée aux étudiants et aux enseignants des hautes écoles, ainsi qu’aux professionnels amenés à collaborer avec ces dernières. La finalité est de recueillir et de croiser les représentations de ces différents acteurs. En outre, nous analyserons de multiples écrits produits par les étudiants. Mis bout à bout, les résultats issus de nos analyses devraient nous aider à concevoir des modules de formation plus ajustés, donc plus efficaces. 

Que vous est-il demandé ?

Aux étudiants : Il s’agit de remplir un questionnaire d’une durée d’environ 50 minutes.
Aux enseignants : Il s’agit de remplir un questionnaire d’une durée d’environ 20 minutes.
Aux professionnels : Il s’agit de remplir un questionnaire d’une durée d’environ 15 minutes.

Les données seront traitées de façon anonyme et confidentielle.

Puis-je participer ?
Cette étude, déclinée en trois questionnaires, s’adresse à TOUS :

  • les étudiants inscrits dans une haute école bruxelloise ;
  • les enseignants travaillant dans une haute école bruxelloise ;
  • les professionnels collaborant avec une haute école bruxelloise ou amené à recruter des étudiants qui en sont issus.

 

Comment pouvez-vous participer ?
Vous pouvez accéder au questionnaire en cliquant ci-dessous sur le bouton vous correspondant (formulaire de consentement à approuver en début de questionnaire).

 

 

Votre avis est précieux et nous permettra de mieux orienter l’élaboration de modules de formation susceptibles de soutenir l’action des enseignants. 

Nous vous remercions d’avance pour votre participation et restons disponibles si vous avez des questions.
Pour le consortium HÉLangue,
Caroline Scheepers ou Bachar Malki : helangue@poleacabruxelles.be

 

HÉLangue

Cette recherche est subventionnée par la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre du projet FRHE. L’étude est portée par le Pôle académique de Bruxelles et six hautes écoles bruxelloises : la Haute École Bruxelles-Brabant, l’EPHEC, la Haute École Francisco Ferrer, la Haute École Galilée, la Haute École Léonard de Vinci, la Haute École Lucia de Brouckère. La recherche se réalise en collaboration avec trois universités : l’Université catholique de Louvain, l’Université libre de Bruxelles, l’Université Saint-Louis-Bruxelles. En savoir plus…

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter