L'ESSENTIEL DU PÔLE 2016

 => SITUÉ AU CARREFOUR DE L’EUROPE...

Situé au carrefour de l’Europe, le Pôle académique de Bruxelles bénéficie des atouts liés à son emplacement au sein d’une ville internationale. Son but est de constituer un lieu de concertation pour ses établissements.

Le Pôle a pour mission principale d’encourager et de soutenir toutes les formes de collaborations entre ses membres. Les 46 institutions d’enseignement supérieur (IES) travaillent ensemble en vue d’offrir des services de qualité aux étudiants, mais aussi aux enseignants et à tout leur personnel. Le Pôle assure ainsi un éventail de formations diversifiées en mettant l’accent sur l’information ainsi que sur l’accès aux études.

Les phénomènes de décrochage, d’échec et de relégation scolaires y sont particulièrement présents. Ce constat, dans une situation de paupérisation et de diversité culturelle croissante de la population bruxelloise, mobilise l’enseignement supérieur.  Il en va de sa responsabilité éthique et politique, compte tenu aussi du caractère socialement inéquitable de l’accès et de la réussite dans l’enseignement supérieur.

Nous vous invitons à découvrir dans cette version web une synthèse des actions de l’année écoulée, notamment en matière d’aide à la réussite, d’orientation des étudiants et de promotion des études, mais aussi les initiatives concernant l'enseignement inclusif et le logement. Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous proposons la version complète du rapport téléchargeable sur notre site internet.

Bonne lecture à toutes et tous.
Conseil d’administration du Pôle académique de Bruxelles.

 

 

 

 

PÔLE ACADéMIQUE DE BRUXELLES

 
 
 
 

 
 
 
 
 

CENTRE DE
DIDACTIQUE

 

 => EN SAVOIR PLUS...
 
Le Centre de didactique de l’enseignement supérieur a pour mission de conseiller, former et encadrer les enseignants principalement en charge d’étudiants de première année. Il assure également la mise en place des mesures dans le domaine de l’aide à la réussite. Afin d’atteindre ces objectifs, deux axes sont déclinés : apprentissage et enseignement.

Pour le premier, une série d’actions sont proposées au cours de l'année. Une attention particulière est apportée aux types d’aide pour favoriser la réussite : disciplinaire, pédagogique, métacognitive, langagière ou technologique.

Pour le second, les activités concernent les dispositifs d’enseignement, la formation des enseignants et la constitution de lieux de partage de pratiques.  L’ensemble des mesures mises en place permet de développer des méthodes didactiques innovantes et ciblées.

 

 => SIX PROJETS À DÉCOUVRIR...
 
En 2016, six projets ont été menés dans le domaine de l’aide à la réussite :

1. Mise en place du tutorat pour les écoles supérieures des arts
Ce projet, soutenu par la Fondation Reine Mathilde, a permis de couvrir 500 heures de tutorat dans cinq écoles supérieures des arts.  Sur la base de cette expérience positive, une nouvelle édition est prévue en 2017 avec deux écoles supplémentaires.

2. Formation aux profils d’apprentissage pour les hautes écoles
Le projet a été prévu en deux phases exploratoires. En 2016, la première a visé la formation à l’outil 7 profils d'apprentissage et la familiarisation des acteurs à son usage. Parallèlement à ce projet basé sur l’expérience des acteurs des services d’aide à la réussite, une étude scientifique a été menée auprès de 1.744 étudiants. Cette dernière montre que la prise de connaissance du profil d’apprentissage a un effet bénéfique sur la réussite académique.

3. Appuis aux établissements de promotion sociale
Une procédure de consultation des établissements de promotion sociale a été mise en place en 2016. Les pouvoirs organisateurs ont été contactés afin qu’ils informent leurs institutions des projets qui pourraient être lancés. A la suite de cette procédure, deux demandes pédagogiques ciblées et ponctuelles ont été adressées. En outre, des outils sur l’aide à la réussite ont été présentés à la Commission régionale de l’enseignement de promotion sociale.

4. Aides spécifiques aux étudiants pour soutenir leur motivation et leur persévérance
En 2016, plusieurs collectes de données ont été réalisées dans les institutions bruxelloises de manière à comprendre les stratégies mises en place par les étudiants pour se motiver et rester au travail. Une partie des résultats a fait l’objet de deux ateliers lors du colloque 2016 de l’Association internationale de pédagogie universitaire (AIPU).  Une publication en a résulté : Comment aider nos étudiants à se mettre au travail ou à y rester ?*. L’analyse des données est en cours ainsi que l’écriture conjointe d’un article scientifique.

5. Animation d’une journée d’études relative à l’évaluation des unités d’enseignement
Une journée scientifique intitulée Les formations de l’enseignement supérieur organisées en unités d’enseignement – Quelles implications sur l’évaluation des apprentissages ? a été organisée le 24 novembre 2016 à la Haute Ecole Galilée. Dans le cadre de la journée d’études, trois questions ont été abordées : Quelles sont les pratiques de constitution des unités d’enseignement ? Qu’appelle-t-on épreuve intégrée ? Quelles sont les pratiques de notation et de validation des unités d’enseignement ?  Plus de 150 personnes ont participé à l’évènement, qui s’est révélé être un succès.

6. Participation à des groupes de partage
En 2016, la Chargée de mission du Pôle a participé aux échanges du groupe BruxSars, qui rassemble les responsables des services d’aide à la réussite et du groupe Cap Bruxelles-Hainaut. Ce dernier regroupe les conseillers / accompagnateurs pédagogiques des hautes écoles.

* Comment aider nos étudiants à se mettre au travail ou à y rester ?  M. Houart, A-F. Lanotte, D. Baillet, M. Coupremanne, P. Slosse, C. Poncin, S. Dony et S. Bachy – AIPU 2016 – Les valeurs dans l’enseignement supérieur, 6-9 juin 2016.

 

 => UNE COMMUNICATION RENFORCÉE...

Plan de communication transversal
Afin de mettre en place une stratégie de communication au sein du Pôle académique de Bruxelles, une analyse comparative d’entités belges et étrangères a été dressée.  Grâce à cette dernière, des recommandations ont été faites. Une telle méthodologie a permis d’établir un projet de plan de communication transversal valorisant toutes les activités menées selon les différents axes d’actions du Pôle : informations sur les études, aide à la réussite, enseignement inclusif, logement, etc. Par ailleurs, une attention particulière est consacrée à la promotion de Bruxelles comme lieu d’étude et de vie.

Groupe de concertation sur la communication du Pôle (GCCP)
Durant l’année 2016, le Comité d’accompagnement pour l’information et l’orientation des études (CAIOR) a constitué un groupe de travail dont l’objectif est de mener une réflexion commune et d’assurer le caractère transversal de la communication du Pôle grâce à un échange d’informations entre ses différentes composantes (CAIOR, CoDaC, PLE, etc.).

Participation aux salons d’information sur les études
Conformément à son plan d’actions, le Pôle académique de Bruxelles a décidé de tenir un stand lors des cinq salons d’information sur les études organisés par le SIEP. Les salons se tiennent à Bruxelles, Charleroi, Tournai, Namur et Liège. L’objectif est d’y promouvoir les 46 institutions d’enseignement supérieur membres du Pôle, leur offre de formations ainsi que le logement à Bruxelles, en collaboration avec la Plateforme logement étudiant. Une première ligne d’information est ainsi offerte au public, lui permettant de s’orienter vers les établissements proposant les études recherchées.

Création d’une Plateforme information études supérieures
Une vitrine de l’enseignement supérieur sera organisée sous forme d’une plateforme d’information de première ligne au sein de la Cité des métiers, dont l’inauguration aura lieu en 2017. Dans ce cadre, le projet de Plateforme information études supérieures du Pôle académique de Bruxelles, démarré en 2016, proposera des actions ciblées dans les domaines de la sensibilisation, de l’orientation et de l’information sur les études supérieures. Les collaborations entre les conseillers de l’emploi, de l’enseignement secondaire ainsi que de la formation au sein de la Cité des métiers permettront par ailleurs la mise en place de plusieurs actions.

 

 
 
 
 

INFORMATION & COMMUNICATION

 
 

 => EN SAVOIR PLUS...
 
Le Pôle académique de Bruxelles a pour mission d’assurer l’information et l’orientation des étudiants de l’enseignement secondaire et supérieur à propos des diverses études organisées par ses établissements membres. Dans ce cadre, plusieurs actions sont menées, visant prioritairement, à promouvoir les études supérieures à Bruxelles.

Elles ont, par ailleurs, le but de construire une image cohérente de la capitale comme grande ville étudiante. Ces actions impliquent, entre autres, la mise en place de nouveaux outils afin de faciliter la communication avec les différents publics.
 
 

 

 

 

ChESI

 
 
 

 => EN SAVOIR PLUS...
 
La Chambre de l’enseignement supérieur inclusif du Pôle académique de Bruxelles (ChESI) a pour vocation d’être un lieu d’échange des bonnes pratiques avec les représentants des établissements membres, notamment en répondant à toutes leurs questions. Cette instance est également un relais d’information en diffusant des renseignements spécifiques tels que les enquêtes et les modèles de documents réalisés par la Commission de l’enseignement supérieur inclusif (CESI) de l’ARES.

 

 => UN PLAN D'ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISÉ...
En 2016, plusieurs pistes d’actions ont été envisagées afin de coordonner la politique d’enseignement supérieur inclusif dans les établissements du Pôle :

  • Création d’un groupe de travail ayant pour mission de préparer la journée d’études intitulée Quel parcours d’inclusion pour quel étudiant à besoins spécifiques?, qui a eu lieu le 10 février 2017.
  • Mise en place, en collaboration avec le Service diversité du Selor, d’une séance d’information destinée aux étudiants de l’enseignement supérieur en vue de les renseigner et de les motiver à postuler dans les services de l’administration fédérale.

 

 => UN KOT POUR TOUS...
L’exigence d’offrir à tous un logement décent à un prix abordable est une préoccupation centrale de la Région bruxelloise. Dans ce contexte, les institutions membres du Pôle ont été invitées à participer à la mise sur pied de la Plateforme logement étudiant (PLE). Ainsi, le Pôle académique de Bruxelles a délégué officiellement à la PLE la mission de formuler des réponses communes pour les établissements sur la question du logement étudiant privé.

  • Un accès égal et non discriminant à tous les étudiants : créée en 2015, cette association sans but lucratif s’occupe de centraliser, au niveau de la capitale, l’ensemble des offres de logements étudiants issues du marché privé – anciennement gérées par chacune des institutions d’enseignement supérieur. Cette démarche met à présent tous les étudiants sur le même pied d’égalité. Pour ce faire, le site https://www.ple.mykot.be a été conçu. Des conditions d’accès pour les bailleurs ainsi que pour les étudiants ont également été créées, entre autres, la gratuité des services.

 

  • Une agence immobilière sociale pour les étudiants : Dans ce cadre, depuis le début de l’année 2016, les membres du Conseil d’administration et le personnel de la PLE participent activement au projet de constitution de la première agence immobilière sociale étudiante (AISE).  Un tel organe a pour but de mettre en location des logements étudiants à un prix inférieur au prix du marché selon le système des AIS et une grille prédéfinie par le Gouvernement bruxellois. Le Pôle est systématiquement intégré aux réflexions en cours au niveau régional sur la question du bail étudiant et de la création d’un label de qualité, prévus pour 2017.

 

 
 
 
 

LOGEMENT ETUDIANT

 
 
 
 

 

 

 

 500
FORMATIONS

 
 

 

 

 

 10 000
ENSEIGNANTS

 
 

 

 

 

 86 000
ÉTUDIANTS

 
 

 

 

 

 46
INSTITUTIONS

 
 

 

 

 

 700
KOTS

 
 
 

* Vous pouvez télécharger le rapport d'activités complet ici.

Réalisation :  Pôle académique de Bruxelles/2017 - A.Leite
Crédit photos : ©ULB, ©S.Bachy, ©N.Broder